617 boul. Curé-Labelle, bureau 100

Blainville (Québec) J7C 2J1

Contactez-nous

Comparaison de l’efficacité des méthodes d’arrosage en bande et en pleine largeur dans la culture des crucifères

Objectifs

  • Favoriser la réduction de la pollution diffuse par le chlorpyrifos en contribuant à l’amélioration de la qualité de l’environnement et de l’eau, notamment par la diminution de la perte de chlorpyrifos dans le ruisseau Rousse et les Basses-Laurentides

  • Modifier les équipements de pulvérisation

  • Responsabiliser les producteurs vis-à-vis l’utilisation des pesticides et leur impact dans les cours d’eau

  • Réaliser une étude technico économique  

Qu’est-ce que le CHLORPYRIFOS ?

Le chlorpyrifos est un insecticide de la famille chimique des organophosphatés. Il est le principal insecticide sur le marché qui peut être utilisé pour le traitement de la mouche du chou dans les crucifères. Le chlorpyrifos est utilisé dans les cultures de crucifères pour lutter contre la mouche du chou. Bien que l’information retrouvée sur l’étiquette et la recommandation du fabricant le prescrive en tant que traitement en bande, le pesticide est habituellement appliqué sur toute la superficie du champ par les utilisateurs.

Méthodologie

En 2014 et 2015, nous avons suivi deux entreprises utilisant déjà la technique d’application en bande ainsi qu’une entreprise qui utilise la technique pour une première année. La troisième entreprise a modifié son pulvérisateur pour la pulvérisation en bande. Le suivi s’est fait sur toute la période de la première génération de la mouche du chou. Il y a eu un dépistage deux fois par semaine avant le traitement et un dépistage deux fois par semaine après le traitement pour évaluer l’efficacité du traitement, le taux de survie des larves de mouche et le suivi de la ponte.

 

En 2015, deux nouvelles entreprises ont collaboré au projet. Suite aux résultats, observations, et accompagnements, une des entreprise a modifié son pulvérisateur existant et l’autre a fait l’achat d’un nouveau pulvérisateur pour l’arrosage en bande.

Résultats

  • Le traitement en bande à la même efficacité que le traitement pleine largeur

  • Économies de temps et d’argent : le traitement en bandes nécessite moins de pesticides et d’eau et son application est plus rapide pour une même superficie traitée

  • Lorsque le traitement est retardé suite à l’atteinte du seuil de traitement, on observe le même contrôle des larves de la mouche du chou que le traitement en pleine largeur. Sans traitement, la quantité de larves est supérieure à un traitement en bande

  • Diminution de l’impact sur les cours d’eau et l’environnement

Pour une utilisation efficace

  • Adapter son équipement adéquatement (buses, volume de bouillie, dose)

  • Calibrer le pulvérisateur

  • Utiliser un GPS

  • Ajuster la largeur du pulvérisateur au nombre de rangs sur le planteur

  • Dépister les champs et cibler le seuil de traitement

  • Traiter au bon moment

Avantages

  • Réduit la quantité de pesticides utilisés

  • Réduit les coûts liés à l’application de pesticides

  • Diminue les risques liés à l’environnement et à la santé humaine

  • Diminue les risques liés à la compaction des sols

Conclusion

Le traitement en bande est donc efficace. Il en résulte une économie pour le producteur tant au niveau de l’achat du produit qu’au niveau de l’utilisation de l’eau pour le traitement et l’économie du temps pour une même superficie traitée. De plus, la protection de l’environnement et des cours d’eau sera une résultante bénéfique de l’utilisation du traitement en bande.

Pour plus de détails, contactez: 

Jacynthe Paré, agronome

Rapport complet (2014 à 2016):